2017 sera une année cruciale pour l’industrie du sucre

2017 sera une année cruciale pour l’industrie du sucre en Europe. En fait à partir du premier octobre disparaitra le toit placé sur la production annuelle du sucre qui était fixé depuis 1968 à 13.5 milliards de tonnes pa. Avec l’élimination du limite de production disparait aussi le prix minimum imposé de 404 euro par tonne pour le sucre blanc raffiné et 25 euro par tonne pour la betterave sucrière. La libéralisation du marché du sucre pourrait causer une chute du prix comme il l’a été déjà observé dans le cas du lait. L’industrie européenne du sucre est déjà sous une forte pression et en fait 40% des usines sucrières a déjà fermé dans les dernières années et cela malgré il y a une augmentation constante et considérable de la demande en Asie, au Moyen Orient et en Afrique. La France est en effet le premier producteur européen et cela grâce aux groupes Tereos (Beghin Say, la Perruche), Cristal Union (Daddy) et Saint-Louis et ces groupes augmenteront probablement leur production de 10 – 15% afin de baisser les coûts de production. (Source Les Echos)