Aimmune ne convainc pas les investisseurs avec son traitement d’allergie à l’arachide

Le prestigieux New England Journal of Medicine a publié aujourd’hui les résultats de l’étude clinique de phase III PALISADE, visant à évaluer la nouvelle immunothérapie orale AR101, développée par la biotech Aimmune Therapeutics, pour désensibiliser les enfants allergiques à l’arachide.

Les résultats ont montré que près des deux tiers des 500 patients traités avec AR101 ont été désensibilisés et peuvent maintenant manger 3 ou 4 cacahuètes après un traitement d’un an. Les résultats positifs ont encouragé la direction de la société basée à Brisbane, en Californie, à planifier un dépôt de dossier à la FDA dès le mois prochain et un autre à l’EMA l’année prochaine.

Selon les analystes, le marché des traitements de l’allergie alimentaire devrait croître de manière exponentielle au cours des prochaines années et atteindre 4,5 milliards de dollars d’ici 2027.

Malgré cela, les actions d’Aimmune Therapeutics ont diminué de plus de 11% à la publication du rapport, probablement à cause des effets indésirables qui ont été rapportés au cours de l’étude clinique, obligeant un grand nombre de patients à interrompre l’étude et arrêter le traitement.

Cependant, la direction de la société est extrêmement optimiste quant à l’avenir de la biotech. L’une des raisons étant qu’Aimmune a déjà des solutions thérapeutiques à deux autres allergies alimentaires très courantes: les œufs et les noix.

Il est important de noter que les principaux actionnaires d’Aimmune comprennent la multinationale alimentaire Nestlé, qui a investi 145 millions de dollars en actions en 2016 et détient désormais 15% des actions.

(Source: FT)