AstraZeneca et Eli Lilly suspendent un trial clinique avec une thérapie pour l’Alzheimer

AstraZeneca et Eli Lilly aujourd’hui ont annoncé ensemble qu’elles suspendront un trial clinique (Ameranth) avec la thérapie expérimentale lanabecestat, un inhibiteur de l’enzyme béta-secretase (BACE), qu’on espérait qu’il pouvait être efficace dans le traitement de l’Alzheimer. La décision est arrivée après qu’un panel indépendant de scientifiques a jugé comme improbable que lanabecestat puisse atteindre les cibles primaires. Cette décision met maintenant beaucoup de doutes sur l’efficacité des inhibiteurs BACE. En fait en mai Johnson & Johnson avait suspendu un trial clinique avec son inhibiteur BACE. L’Alzheimer est une pathologie qui touche au moins 50 millions de personnes au niveau mondial et pour laquelle n’existe pas encore un traitement . En janvier Pfizeravait annoncé de vouloir suspendre tous les programmes de recherche liés à l’Alzheimer parce qu’il considère comme improbable qu’ils puissent conduire à une solution thérapeutique efficace. Récemment d’autres sociétés pharmaceutiques ont enregistré de résultats négatifs similaires, comme dans le cas de Takeda, qui en janvier a suspendu un trial de Phase-III ou Merck, Eli Lilly et Lundbeck qui ont toutes enregistré de résultats décevants en phase d’expérimentation clinique. Le titre AstraZeneca (Londres) a perdu 1% à l’ouverture des marchés.

(Source AstraZeneca)