Attention aux points de contrôle des aéroports; une recherche détermine qu’ils sont les lieux où il y a la concentration la plus élevée de virus

De chercheurs de l’Université de Nottingham et de l’Institut de la Santé finlandaise ont publié un article particulier et intéressant sur un travail d’analyse de la charge microbienne dans les lieux publiques comme les métropolitaines, les toilettes publiques et les aéroports et ils ont déterminé que la charge bactérienne la plus élevée se trouve dans les points de contrôle des aéroports. En particulier le travail de recherche, publié sur la revue BMC infection diseases, a mis en évidence que dans les récipients utilisés pour le contrôle du bagage à main avec les rayons x on détermine la concentration la plus élevée de agents pathogènes responsables des infections virales du système respiratoire. Parmi les virus trouvés il y a le rhinovirus ( 40% des superficies), le coronavirus (30%), l’adenovirus ( 20%)  et le virus de la grippe A. Dans une interview au NYT les auteurs ont ensuite déclaré que le but de la recherche est de sensibiliser les autorités sur l’exigence d’introduire de bonnes pratiques d’hygiène dans les aéroports, qui peuvent être de véritables vecteurs de propagation de virus grâce au chiffre énorme de personnes qui les fréquentent, un chiffre qui atteint 4.1 milliards de passagers en 2017.

(Source Les Echos)