C’est NASH le secteur thérapeutique le plus prometteur du secteur pharmaceutique

NASH ou la non-alcoholic steatohepatitis est le secteur thérapeutique auquel beaucoup d’entreprises sont en train de viser et parmi celles-là les plus actives du big pharma sont Allergan, Gilead et Novartis qui désormais ont investi de milliards dans des acquisitions et de programmes de recherche. Le NASH est une pathologie qui entraîne au développement de la graisse au niveau hépatique et à des inflammations diffuses qui conduisent à la cirrhose et qui aux Etats-Unis, le premier marché au monde, affecte plus que 16 millions de personnes avec environ 20000 décès. La pathologie semble apparaitre dans des individus en surpoids et, dès que l’obésité désormais est pandémique, les projetions montrent une augmentation exponentielle des cas de NASH. Selon les experts du secteur le marché peut bientôt atteindre la dimension de $35bn par an. Parmi les investissements les plus importants dans le secteur il y a celui d’Allergan qui a dépensé $1.7bn pour acquérir Tobira, qui a un candidat prometteur comme Cenicriviroc, et qui devrait être disponible au début 2019. Allergan récemment a acquis aussi pour $50m Arkana, elle aussi active dans le secteur NASH. Gilead de son côté a acquis Nimbus, payée $1.2bn, et qui a un riche programme R&D pour NASH. Les pipelines meilleurs probablement sont celles d’Intercept Therapeutics et de GenFit (France). Intercept semble la plus prometteuse grâce à son produit à base d’acide obéticholique. (Source FT)