De résultats financiers décevants pour AstraZeneca (2016), mais les investisseurs continuent à croire dans le riche pipeline du groupe

Aujourd’hui AstraZeneca a présenté les résultats relatifs à 2016 et en même temps elle a communiqué les attentes pour l’année en cours. Le groupe dirigé par le CEO Pascal Soriot a enregistré une chute de 5% des ventes ($23bn) et la chute a été due surtout à la concurrence des produits génériques sur le blockbuster Crestor, qui a vu une chute des ventes de 32%. La division oncology est celle qui donne les satisfactions les plus grandes, en fait le chiffre d’affaires a augmenté de 20% vs 2016. Au contraire la division Cardiovascular & Metabolic Diseases a enregistré une chute de 13% et celle Total Respiratory de 3%. Le management du groupe britannique a en outre informé que le chiffre d’affaires ainsi que l’EPS subiront une chute au cours de 2017, estimée à 2.5%-5%. Au moment de la présentation des résultats Soriot a parlé d’une période de transition et du fait que l’année 2017 a du potentiel pour devenir un tournant. Soriot a en outre souligné que le focus de l’entreprise reste le secteur oncologique et en particulier le secteur immun-oncologique, dont le portefeuille compte durvalumab, un potentiel blockbuster pour plusieurs types de cancer. Il demeure toutefois que le groupe est en train d’enregistrer de résultats négatifs depuis 2011, en fait dans la période 2011-2016 le volume de ventes est passé de $33.5bn aux actuels $23bn. A cette occasion a été aussi présentée une mise à jour du riche pipeline du groupe, qui est dominé par de thérapies prometteuses pour le traitement du cancer. Le titre AstraZeneca (Londres) a terminé la journée de manière positive. (Source AstraZeneca et Yahoo Finance)