De résultats positifs pour Repatha de Amgen, mais le titre cède 6.4% et brûle 8 milliards de capitalisation

Amgen a rapporté vendredi les résultats relatifs au trial clinique FOURIER avec l’inhibiteur PCSK9 Repatha (evolocumab), la thérapie développée par la biotech américaine pour la réduction du cholestérol. L’étude a été conduite sur 27564 patients pour une durée de 2.2 ans et elle a montré que Repatha réduit le risque d’infarctus de manière beaucoup plus efficace des statines normales (+20%). Malgré cette nouvelle excellente, le titre (NASDAQ) a perdu 6.4% et a brûlé $8bn de capitalisation et cela parce que les investisseurs ne croient pas que Amgen arrivera à convaincre les compagnies d’assurance à rembourser une thérapie qui coûte $14500 par an. Amgen a essayé de résoudre le problème en proposant aux compagnies d’assurance maladie le remboursement au cas où le patient a été touché par un infarctus au cours du traitement. Repatha, qui a été approuvée en 2015, a déjà généré de ventes pour $141m en 2016, dont $101m aux Etats Unis. (Source WSJ)