Et voilà comment les investisseurs évaluent le marché pharmaceutique

Une étude conduite par Bloomberg montre que le chiffre d'affaires des premiers 10 groupes du secteur pharmaceutique augmentera de +2% au cours de 2017. Parmi les groupes qui se développeront le plus rapidement il y a sans doute Pfizer, qui profitera de l’acquisition de Medivation et Teva qui ajoutera les profits de la partie des médicaments génériques d'Allergan acquise en 2016. Il est intéressant d'observer que si on va regarder le taux de croissance des groupes de la position 11 à la position 20 (ranking global), on remarque que le taux de croissance est de 4.5%, et dans ce groupe les star sont Bayer et AbbVie. Selon la société d'analyse de marché Evaluate Pharma l’entier secteur pharmaceutique, qui au niveau mondial génère $800bn, augmentera avec un taux de 6% et cela jusqu'à au moins 2022. Malgré ces chiffres les investisseurs regardent avec inquiétude au secteur et cela pour deux raisons: la mineur capacité des grands groupes de créer de l'innovation et donc de nouvelles molécules pour le marché (-20% en Allemagne vs 2015) et l’énorme pression sur les prix des médicaments dans le marché américain, qui est le premier marché au monde. Paradoxalement les investissements effectués dans R&D par le big pharma sont augmentés en 2016 et ont atteint le chiffre record de $150bn, toutefois, selon Deloitte le retour économique des projets R&D dans le secteur pharmaceutique est environ de 3.7%, tandis qu'en 2010 était de 10%. L’autre grand défi pour le monde pharmaceutique est la réaction à la pression exercée par la politique et par les compagnies d'assurance sur le prix des médicaments aux Etats-Unis. Eli Lilly a déjà déclaré qu'il réduira les prix de 40% pour certaines insulines et McKesson a déjà émis un profit warning, parce que il prévoit une considérable chute des prix des médicaments aux Etats-Unis
( Source Handelsblatt)