Et voilà pourquoi Merck & Co. vise tout sur Keytruda

Le groupe américain Merck & Co. est en train de viser beaucoup sur le blockbuster Keytruda, un immunothérapeutique lancé dans le Q4 2014 et qui depuis ce moment-là a généré un chiffre d’affaires d’environ $5bn dont $3.8bn en 2017, ce qui correspond à bien 9% de tout le volume de ventes du groupe. Selon le management de l’entreprise le médicament arrivera à compter même pour 22% de tout le chiffre d0affaires d’ici 2022. Keytruda est commercialisé aux USA au prix prime de $13500 pour un traitement de 3 mois et il est prescrit pour le traitement de différents cancers comme celui du poumon, de la vessie et de la peau. Merck en outre est en train d’investir massivement pour Keytruda et en fait plus que la moitié du budget alloué par le groupe pour de trials cliniques est dédié à ce médicament, Merck a bien 700 trials cliniques en cours pour expérimenter Keytruda sur plus que 30 cancers, tandis que la directe concurrente Bristol-Myers Squibb a “seulement” 641 trials cliniques en cours avec Opdivo. Avant de Keytruda la stratégie du groupe était de lancer plus de médicaments possibles pour garantir une croissance constante du chiffre d’affaires, mais depuis 4 ans Merck est en train de réduire les activités de lancement d’autres médicaments  en visant sur Keytruda, et selon certains analystes cela pourrait être très risqué et en fait le titre en 2017 a perdu bien l’8.7%, tandis que le secteur a perdu seulement 1.7%. La stratégie de Merck de viser beaucoup sur Keytruda n’est pas totalement partagée par tous les investisseurs, et le scepticisme s’est accentué, lorsque l’entreprise a communiqué que la nouvelle thérapie ne s’est pas démontrée efficace dans certains trials cliniques importants, comme celui conduit sur de patients ayant le cancer de l’ estomac et dont les résultats ont été communiqués en décembre.

(Source WSJ)