Fresenius peut retirer l’offre d’acquisition de $4.75bn de Akorn

Le juge Travis Laster de la cour du Delaware a donné raison au groupe allemand Fresenius dans le procès avec les actionnaires de Akorn. Fresenius a obtenu la permission de se retirer, sans le paiement de pénalités, de l’acquisition du groupe américain Akorn, avec lequel il avait signé en 2017 un accord d’acquisition de $4.75bn. Fresenius a déclaré de ne pas vouloir acquérir Akorn après avoir découvert que les dirigeants de la société acquise avaient fourni des fausses informations en phase de deux diligence sur la situation financière du groupe. Toute de suite après le verdict les dirigeants de Akorn ont déclaré d’être déçus par le jugement et de vouloir faire appel auprès de la cour suprême du Delaware. Le titre Akorn (Nasdaq GS) a réagi immédiatement en perdant en quelque minute plus que 56% de sa valeur et apportant la capitalisation à $713m.

(Source Reuters et Fresenius)