Gilead annonce de nouvelles données sur l’efficacité du traitement Yescarta par CAR-T

Gilead a annoncé les résultats d’un essai clinique ZUMA-1, conçu pour évaluer le traitement expérimental révolutionnaire Yescarta (axicabtagene ciloleucel), chez des patients atteints d’un lymphome à grandes cellules B. Le traitement a été mis au point par Kite, l’entreprise de biotechnologie acquise par Gilead en 2017. L’essai visait à évaluer la réponse des patients deux ans après le dernier traitement, et les résultats montrent que 39% d’entre eux répondent toujours positivement. Les données ont été présentées lors de la réunion de la Société américaine d’hématologie clinique, qui se tient actuellement à San Diego, et publiées dans la prestigieuse revue The Lancet Oncology.

Yescarta a rejoint le portefeuille de Gilead en août dernier lorsque la société a acquis Kite Pharmaceuticals pour 11,9 milliards de dollars. Elle a été approuvée par la FDA en octobre 2017. Les analystes et les investisseurs restent sceptiques quant à l’acquisition de Kite et, d’une manière plus générale, aux thérapies CAR-T. Ces traitements ont prouvé leur efficacité pour cibler des types de cancer difficiles, tels que les lymphomes, mais ils sont extrêmement coûteux, car ils nécessitent une structure complexe pour être administrés. Yescarta et Kymriah – le traitement CAR-T de Novartis – sont commercialisés à un montant record de 373 000 dollars par traitement et ont généré respectivement 183 et 48 millions de dollars au cours des neuf premiers mois de l’année.

Les actions de Gilead ont clôturé à 3,21% vendredi (Nasdaq), avec une hausse de 3,21%, et ont ouvert la semaine à 2,2% en négociation pré-marché, bien que cette hausse pourrait être due à des rumeurs concernant une acquisition imminente de la société biotech belge Galapagos.