GSK présente de nouvelles donne cliniques positives pour la thérapie à deux médicaments pour de patients ayant le VIH

ViiV Healthcare, la division spécialisée dans le secteur VIH et contrôlée par GlaxoSmithKline, aujourd’hui avant de l’ouverture des marchés européens a rapporté les résultats du trial clinique de Phase-III Atlas, conduits sur 618 patients malades de VIH et traités pour 48 semaines avec une thérapie injectée et composée par les deux médicaments cabotegravir et rilpivirine. Les résultats montrent que la thérapie avec deux médicaments développée par GSK a une efficacité similaire à celle des thérapies conventionnelles à trois médicaments, qui toutefois sont plus mauvais pour l’organisme. Ce résultat suit ce qui a été présenté en juillet, lorsque ont été illustrées les données positives relatives à une étude conduite avec la thérapie orale à base de lamivudine et dolutegravir, une étude qui a montré de données positives de safety et toxicité pour cette thérapie qui est déjà sur le marché et il est prévu qu’elle générera au moins GBP5.2bn d’ici 2022. Avec cette série de résultats, GSK compte de gagner une position de leader du marché des thérapies contre le VIH, qui est estimé valoir au moins $20bn et dont le player le plus important est probablement la californienne Gilead.