La bulle biotech qui est en train de se former au Royaume-Uni

Beaucoup de monde connait la loi de Moore, qui décrit la rapidité de croissance de la technologie des puces mais peu de gens connait la loi de Eroom qui s’applique au contraire au nombre de nouveaux médicaments proposés sur le marché en fonction des investissements pour la recherche. La loi de Eroom en fait montre que le nombre de nouveaux médicaments lancés se réduit de moitié tous les neuf ans et cela malgré l’augmentation dramatique des investissements pour la recherche. A ce propos la fondation britannique Nesta a publié une longue étude dans laquelle elle démontre que les plus GBP4bn d’investissements gouvernementaux en start-up actives dans la recherche de nouveaux médicaments se sont révélé un échec parce que la plupart (80%) des candidats échouent lorsqu’ils sont testés dans de trials cliniques. Pour cette raison dans l’étude on définit la situation actuelle au Royaume-Uni comme celle d’une grande bulle du secteur biotech (spéculation), ce qui est une donnée très importante parce que juste maintenant en fait est en train de devenir actif le UK Research and Innovation, un nouveau organisme gouvernemental qui apportera les investissements à GBP8bn d’ici 2020, ce qui causera un excès de financements pour le secteur biotech et à un peu de désavantages d’autres secteurs.

(Source Nesta)