Le biotech chinois est un leader dans les technologies CAR-T

La Chine semble avoir pris une position d’importance absolue dans le secteur CAR-T avec 116 trials cliniques en cours contre 96 actuellement en cours aux USA et 15 en Europe. Les chercheurs chinois sont en train d’obtenir de résultats positifs dans le traitement de cancers hématiques qui étaient considérés non guérissables et cela grâce aux développements en ce secteur et cela surtout grâce à des investissements considérables qui sont arrivés de la part d’investisseurs internationaux et qui en 2017 ont atteint $10bn. Les entreprises chinoises actives dans le secteur CAR-T sont désormais une trentaine et probablement l’entreprise la plus connue dans le secteur est Nanjing Legend et surtout la filiale GenScript, qui ont attiré l’attention de Johnson & Johnson, qui a investi $350m pour une coopération avec Legend. L’asset le plus important de Legend est LCAR-B38M, une thérapie expérimentale pour le traitement du mélanome multiple et qui se met en concurrence directe avec la thérapie en voie de développement de la part de Bluebird et Celgene. La biotech de Shanghai Innovative Cellular Therapeutics aussi a attiré l’attention d’importants investisseurs et cela parce qu’elle propose une nouvelle approche à la technologie CAR-T qui vise à une commercialisation plus facile de la technologie. Un facteur important derrière au boom des biotech chinoises est l’élément économique. La technologie CAR-T est une technologie extrêmement coûteuse ($475000) qui peu de monde arrivent à se permettre, mais les entreprises chinoises pourraient arriver à la proposer à un sixième des prix de marché actuels aux US.

(Source FT)