Le moment difficile de BASF

L’allemand Wirtschaftswoche a publié un long article sur le géant de la chimie BASF. Lorsque Kurt Bock a pris la direction du groupe de Ludwigshafen, les perspectives étaient bien différentes de celles actuelles. Bock avait prévu, par exemple, que le groupe aurait atteint 100 milliards d’euro de chiffre d’affaires d’ici 2020. En effet les plans et les prévisions sont en train de se révéler irréalisables et cela à cause de la chute du prix du pétrole, de la croissance ralentie des BRIC et de la récente explosion à Ludwigshafen qui a généré un grand nombre de problèmes de fournitures. Lorsqu’en février, les résultats relatifs à l’année 2016 seront rendus publics, il s’agira probablement des pires résultats de l’histoire du groupe. Le chiffre d’affaires sera d’environ €55.7bn vs €70.5bn en 2015 et €74.3bn en 2014. L’année 2017 apporte de nouveaux défis qui rendront la reprise difficile et parmi ces défis il y a par exemple la consolidation en cours dans l’agrochimie avec les deal Bayer-Monsanto et Syngenta-Chemchina, la formation d’un nouveau géant de la chimie par effet de la fusion Dow-DuPont et en dernier lieu la transformation de Saudi Aramco, qui semble vouloir devenir un groupe chimique et qui envisage ainsi de limiter sa dépendance du pétrole. (Source Wirtschaftswoche)