Le moment difficile de Gilead

Gilead Sciences a rapporté les résultats relatifs à l’année 2016 et au quatrième trimestre. Les ventes du groupe biotech californien ont été inferieurs à l’année précédente de 20% et cela à cause de la chute progressive, -32%, des deux blockbuster pour le traitement de l’hépatite C Harvoni et Sovaldi. Gilead prévoit en outre que les ventes pour l’année en cours de la division hépatite C seront entre $7.5bn et $9.0bn, là où au contraire les analystes s’attendaient environ $11.5bn. La raison principale des difficulté de Gilead est la forte pression exercée par les compagnies d’assurance qui imposent au groupe de réductions sur les médicaments jusqu’à 60%. A cela s’ajoute le fait que il y a de moins en moins des patients atteints de hépatite C, en fait aux Etats-Unis on prévoit qu’il y aura entre 150000 et 175000 patients nouveaux, des chiffres qui représentent une chute considérable par rapport à 230000 de l’année dernière. Il est important de rappeler que les résultats présentés par Gilead montrent que l’entreprise continue à cumuler du cash, qui maintenant a atteint le chiffre extraordinaire de $32.38bn vs $26.20bn (2015). Les bonnes nouvelles pour Gilead proviennent de la bonne évolution des ventes des nouveaux médicaments comme Genvoya, Truvada et Epclusa. Le titre Gilead (Wall Street) aujourd’hui a ouvert la journée avec une évaluation inférieure de 10% par rapport à la fermeture de hier. (Source WSJ et Gilead)