Le secteur oncologique enflammera encore la saison M&A 2018

L’année 2017 a été une année très positif sur le front M&A pour le secteur pharmaceutique et les deals les plus importants ont été sans doute l’acquisition de Actelion pour $30bn de la part de JnJ et de Kite ($11.9bn) de la parte de Gilead. Pour cela les attentes pour 2018 sont d’une nouvelle vague d’acquisitions. Un facteur important qui influencera les dynamiques de 2018 sera la reforme fiscale introduite par l’administration Trump qui a permis le rapatriement aux USA d’importants capitaux que les grands groupes pharmaceutiques ont cumulé à l’étranger et que maintenant ils peuvent utiliser dans des acquisitions.  Sanofi, Gilead et Celgene ont déjà annoncé de deals importants cette année et tous dans le secteur oncologique. Merck & Co. aussi semble proche à achever une acquisition importante; en fait elle a récemment annoncé d’etre sur le point d’acquérir Viralytics, un groupe actif dans le développement d’immunothérapies. Selon les experts du secteur sera encore le secteur à être dominant et les protagonistes seront Pfizer, Celgene, Merck KGaA, Bristol-Myers, AstraZeneca, AbbVie et Incyte. Selon IMSQuintiles, entre 2011 et 2016 il y a eu bien 68 approbations de nouvelles thérapies pour 22 indications thérapeutiques dans le secteur oncologique avec des investissements de $113 bn, ce qui correspond à 46% des investissements de tout le secteur Pharma. Toujours selon IMSQuintiles il y auraient bien 600 molécules pour le traitement de cancers dans les pipelines des groupes pharmaceutiques et cela ne peut qu’enflammer de nouvelles batailles M&A.

(Source Yahoo Finance)