Les investisseurs recommencent à récompenser Intercept Pharmaceuticals

Intercept Pharmaceuticals semble traverser un moment positif après les difficultés qui ont caractérisé les derniers 8 mois et qui ont causé la chute du titre qui depuis septembre 2017 a perdu presque 50%. Le moment positif est lié à l’émission de la part de la biotech newyorkaise de nouvelles actions pour une valeur de $250m et qui dans la dernière semaine a poussé le titre vers la hausse de 17%. En outre semble que les investisseurs soient en train de se rapprocher au titre Intercept, après qu’il avait été a abandonné par effet de la nouvelle de la mort de certains patients pour le surdosage de Ocaliva (acide obéticholique) prescrit par certains médecins. Ocaliva est l’asset le plus important de Intercept et elle est une thérapie déjà approuvée pour le traitement de la cholangite biliaire primitive et vise à être approuvée aussi pour la stéatose hépatique non alcoolique (NASH) et si cela devait arriver, le médicament pourrait facilement dépasser le milliard de dollars de chiffre d’affaires par an. En fait, malgré que la NASH soit une pathologie plutôt commune, qui par exemple seulement aux Etats-Unis touche 2-5% des adultes, pour le moment n’existe pas une thérapie efficace et Ocaliva a démontré au cours de trials cliniques d’être efficace au moins dans 46% des cas.

En outre la FDA a émis un “update safety communication” en même temps qu’une révision de la part de Intercept  des indications et de la posologie de Ocaliva et cela a de fait calmé le marché. Intercept a comme concurrente majeure la française Genfit qui vient d’achever un trial clinique de Phase-II avec une thérapie expérimentale pour le traitement de la NASH.