Les nouvelles frontières du diagnostic sont les technologies Blockchain et AI

Le biologue computationnel Dexter Hadley et son équipe de la University of California (San Francisco) est en train de chercher d’appliquer l’intelligence artificielle (AI) au diagnostic du cancer du sein. L’algorithme qu’il est en train de développer se base sur la technologie blockchain et grâce à une lecture préventive de millions de mammographies il sera capable d’interpréter de données diagnostiques. D’ici mai Hadley devrait être en mesure de tester son algorithme grâce au fait qu’il aura accès à 3-5 millions de mammographies anonymes conduites sur de millions de femmes américaines dans les dernières années. Cela permettra au blockchain de Hadley d’atteindre un niveau d’apprentissage extrêmement élevé et d’arriver à faire de diagnostics très rapidement. Il y a d’autres groupes qui en même temps sont en train de chercher d’appliquer l’AI au diagnostic et pour tous ces groupes il est vital avoir accès aux bases de données ayant de millions de données à utiliser pour instruire l’algorithme. En ce sens il ne surprend pas que beaucoup d’entreprises qui offrent de services de séquençage de ADN ensuite vendent les données (anonymes) obtenus à des sociétés de AI.

(Source Nature)