Les nouvelles thérapies qui préviennent les épisodes de migraine arrivent sur le marché

Vendredi le groupe pharmaceutique américain Eli Lilly & Co. a déclaré d’avoir obtenu la recommandation à la commercialisation en Europe de la part de l’EMA pour l’anticorps monoclonal Emgality (galcanezumab). Emgality a été déjà approuvé (sous réserve) aux USA par la FDA et il est une thérapie qui appartient à une nouvelle classe de produits qui visent à inhiber les épisodes de migraine. C’est le deuxième anticorps monoclonal recommandé par la EMA, en fait récemment a été donné le feu vert à Aimovig (déjà approuvé aux USA) de Novartis et Amgen. Mais le secteur des thérapies qui visent à prévenir les migraines voit en course aussi l’israélienne Teva, qu’il y a quelque jour a obtenu l’approbation de la FDA pour Ajovy (fremanezumab), un médicament injectable qui sera proposé au marché américain à $575 pour le traitement mensuel et $1725 pour le traitement trimestriel et qui selon la société de conseil EvaluatePharma peut arriver à générer $1bn pa d’ici 2022.

Selon les experts Ajovy, Emgality et Aimovig sont trois thérapies identiques et la seule différence est la modalité d’administration. Les trois thérapies ensemble peuvent arriver à générer 5 milliards de dollars aux USA et 2 milliards en Europe. Aimovig semble avoir en tout cas un petit avantage  sur les concurrentes parce qu’elle a été déjà approuvée avant et en fait elle pourra générer même cette année un chiffre d’affaires entre $123m et $204m.