Les problèmes de Sanofi

Cette semaine le groupe pharmaceutique français Sanofi a affiché les résultats relatifs à l’année 2016. Comme d’autres groupes européens -Merck e Novartis- Sanofi aussi ressentit du ralentissement du secteur, en fait le volume de ventes a été de €33.8bn contre €34bn enregistrés en 2015. A part cela Sanofi souffre de la perte de protection de brevets du blockbuster Lantus et de la chute des prix des insulines dans le marché américain. L’EBIT du groupe a baissé de 9% à €5.7bn. Les difficultés du secteur diabète sont partiellement compensées par les secteurs principaux de Sanofi qui sont: Genzyme (+12.6%), vaccins (3.7%) et le secteur consumer healthcare (+2.7%). Le marché américain est le premier marché de Sanofi pour les taux de croissance (+11%) ainsi que pour le volume, €3.3bn; Asie, Europe et ROW au contraire sont tous en train de ralentir. Le programme de réduction des coûts, commencé en 2016, devrait générer environ €1.5bn déjà à partir de l’année prochaine. Au moment de la présentation des résultats, le CEO du groupe Olivier Brandicourt a déclaré de compter beaucoup pour l’avenir sur les blockbuster potentiels dupilumab (eczéma) et sarilumab (arthrite rhumatoïde). Brandicourt a en outre affirmé que Sanofi peut grandir aussi de manière organique et non pas seulement à travers des acquisitions ; toutefois les analystes et les investisseurs ont un autre avis et après avoir échoué les acquisitions d’Actelion et de Medivation poussent pour une acquisition importante. (Source Les Echos)