Novo Nordisk est incertaine sur le développement futur du marché du diabète

Novo Nordisk, le numéro 1 du diabète au niveau mondial, a présenté les résultats financiers relatifs au quatrième trimestre et à toute l’année 2016 et ce sont des résultats inférieurs aux prévisions des analystes du secteur. Le groupe danois dans le Q4 a enregistré de ventes pour $1.26bn avec un EPS de $0.5, là où a contraire les analystes s’attendaient $0.52. Au cours de l’année Novo, au contraire, a vu une augmentation des ventes de 6% à $15.98bn et les bénéfices ont atteint $5.42bn, avec une forte contribution de la Chine et de l’Amérique Latine, qui ont grandi de 28%. Toutefois ce qui a inquiété les investisseurs sont les prévisions pour l’avenir. Le management du groupe danois prévoit que les bénéfices en 2017 seront entre -2% et +3% et l’incertitude est due à la difficulté d’interpréter les dynamiques du marché américain. Dans l’avenir proche en outre il sera important le développement du blockbuster Victoza, qui tout seul génère $2.9bn pa, et qui est en train de subir la concurrence du produit générique de Teva et des insulines de Sanofi et Eli Lilly. Afin de limiter l’exposition au diabète, Novo actuellement est en train de développer de nouveaux marchés et parmi ceux-là le marché le plus important est celui de thérapies pour le traitement de l’obésité, pour laquelle il a un candidat, Novo FGF21, qui entrera en phase clinique 1. (Source Novo Nordisk)