Takeda a versé 1 milliard de dollars à des conseillers externes et à des avocats travaillant sur l’acquisition de Shire

Christophe Weber, PDG de la société japonaise Takeda, se trouve dans une situation contradictoire: en effet, le manager français est devenu célèbre grâce à l’acquisition de Shire, qui est la plus grande acquisition jamais réalisée par un groupe japonais. En parallèle, il fait face à la résistance d’un groupe d’actionnaires mineurs opposé à l’opération, qui sera votée le 8 janvier. Plus précisément, 10% des actionnaires considèrent l’acquisition comme une erreur fatale, ce qui entraînera une perte de valeur considérable pour tous les actionnaires et augmentera l’endettement du groupe à 5xEBIT.

Le marché donne des signes de désapprobation. En effet, les actions de Takeda ont perdu 18% (Tokyo) depuis l’annonce. Certes, la publication de données sur les honoraires versés aux conseillers externes recrutés pour l’acquisition n’a pas aidé Christophe Weber.

Les banquiers ont gagné jusqu’à 648 millions de dollars, les avocats ont gagné environ 105 millions de dollars, les comptables ont gagné 26 millions de dollars, les conseillers en relations publiques ont gagné 10 millions de dollars. Au total, les conseillers externes ont gagné plus de 1 milliard de dollars. Ces chiffres font de l’accord Takeda / Shire l’un des plus avantageux pour les conseillers externes, mais les dirigeants d’Anheuser-Bush InBev conservent toujours le record, ayant versé 2 milliards de dollars aux conseillers.

(Source: FT)