Teva présente un trimestre qui montre de clairs signes d’amélioration, mais cela suffit pas pour les investisseurs (-8%)

Le groupe israélien Teva Pharmaceutical aujourd’hui a rapporté les données relatives au deuxième trimestre. L’EPS a été de $0.78, là où les attentes étaient de $0.64, mais le chiffre d’affaires a été de $4.7bn (-18%) contre les estimations de $4.74bn. Le cash flow est résulté de $0.6bn et le programme de réduction des coûts a déjà atteint la part de $1bn économisés. De bonnes nouvelles sur le front de l’endettement, le programme de réduction a en fait permis de réduire l’énorme endettement créé par le précédent management et qui est passé de $30.2bn aux actuels $28.4bn. Le blockbuster contre la sclérose multiple Copaxone, qui vient de perdre la protection de brevet, est en train de perdre de parts de marché plus lentement de ce qui avait été prévu et cela malgré que la concurrente Mylan ait drastiquement réduit le prix de son générique de Copaxone. Selon les analystes de Teva Copaxone arrivera probablement à atteindre $2bn de ventes en  2018. Avec cette occasion le CFO du groupe a amélioré pour la deuxième fois cette année les estimations de la profitabilité du groupe. Ce qui inquiète c’est la chute  (-28%) de chiffre d’affaires aux USA, qui est le marché le plus important pour les génériques. Malgré que Teva semble être sur la bonne voie, les investisseurs ont jugé négativement la chute des ventes de génériques et la chute du chiffre d’affaires aux USA et le titre en fait a cédé 8%.

(Source TEVA transcript)