Un autre trimestre décevant pour Gilead et le CEO annonce sa démission

Un autre trimestre décevant pour la biotech Gilead et les actions perdent 2.4% en after market parce que les investisseurs perdent la patience et ont abandonné le titre.  Simultanément à l’annonce des résultats le CEO John Milligan a déclaré qu’il quittera le groupe à la fin de l’année. Milligan, un biochimiste,  est un vétéran de l’entreprise californienne étant donné qu’il est dans le groupe depuis bien 28 ans et CEO depuis désormais deux ans et demi, mais pendant son mandat il n’est pas arrivé à restaurer la confiance des investisseurs. Dans les derniers deux ans en fait Gilead a remporté une série impressionnante de trimestres négatifs à cause de la chute constante des ventes des produits contre l’hépatite C qui, il y a  4 ans, représentaient les produits principaux du groupe. Milligan a réagi très tard aussi lorsqu’il a été le moment d’acquérir d’autres entreprises et en fait la seule acquisition importante est celle de Kite, payée $11bn, qui toutefois ne génèrera pas des profits significatifs dans l’avenir proche.

Les ventes dans le Q2 2018 ont chuté de 21% à $5.65bn et le profit net est passé de $3.07bn (Q2 2017) à $1.82bn. La thérapie contre l’hépatite C Epclusa a vendu pour  $500m, c’est-à-dire $700m moins de ce qu’il avait généré dans le Q2 2017. La thérapie oncologique CAR-T Yescarta, obtenue avec l’acquisition de Kite, a généré seulement $68m.

La bonne nouvelle est que selon les analystes le marché des thérapies pour l’hépatite C s’est stabilisé et il ne devrait pas céder ultérieurement au cours de cette année. Le groupe a beaucoup d’attentes dans la nouvelle thérapie contre NASH et dans la technologie CAR-T de Kite. Ce qui continue à impressionner c’est la resserve de cash de Gilead qui maintenant a plus que 31 milliards de dollars de cash.

(Source FT et WSJ)