Un original accord de outsourcing du développement d’un médicament de la part de Takeda

Il est intéressant d’observer un communiqué de la japonaise Takeda, qui a annoncé l’outsourcing du développement de médicaments pour le traitement de l’épilepsie infantile à l’américaine Ovid Therapeutics. L’accord prévoit principalement le développement du candidat TAK-935, un médicament qui agit en bloquant l’enzyme cholestérol- 24-hydroxylase (CH24H), qui est considéré comme l’un des responsables de l’apparition des symptômes de la maladie (syndrome de Dravet, syndrome de Lennox-Gastaut et de la Sclérose tubéreuse de Bourneville). Le produit a été déjà testé en Phase 1 et le trial a fourni des indications importantes sur la tolérance du médicament. La prochaine étape sera un trial de Phase-2. Les deux entreprises partageront les coûts de développement et la commercialisation (50:50) et si le produit arrivera sur le marché, Ovid sera le responsable du développement du marché américain et européen, tandis que Takeda le sera du marché asiatique et il y aura un partage (50:50) des profits générés. En outre fait partie de cet accord l’acquisition d’une participation de la propriété de l’Ovid même de la part de Takeda, même si les parties n’ont pas fourni les détails sur le pourcentage de la participation. L’accord est plutôt original si l’on compare avec les accords de développement signés par le big pharma et il pourrait ouvrir de nouvelles idées de développement de marché. (Source Takeda)