Un trimestre faible pour Merck KGaA surtout à cause d’un effet de la devise négatif

Merck KGaA aujourd’hui a présenté un trimestre faible avec un chiffre d’affaires qui a augmenté  légèrement à €3.7bn, mais auquel correspond un EBIT de €328m c’est-à-dire 35% de moins du Q2 2017 et un profit net de €251m (-40% vs Q2 2017); le cash flow du groupe est passé dans les premiers six mois de l’année de €1.5bn à €0.750bn. Ce qui pèse sur les résultats a été surtout un effet de la devise négatif (-11%) dû à l’euro fort. En commentant les résultats le CEO du groupe Stefan Oschmann a déclaré que les données confirment le fait que l’année 2018 est une année de transition et que Merck KGaA recommencera à grandir en 2019.

Le groupe de Darmastadt  place beaucoup d’espérances dans les deux nouveaux médicaments Bavencio (antitumoral) et Mavenclad (sclérose multiple) qui ensemble ont généré dans le Q2 2018 un chiffre d’affaires de €37m c’est-à-dire 50% de plus du chiffre d’affaires généré il y a un an. Le titre (Francfort) a toute de suite réagi en perdant presque immédiatement 3%.

(Source FAZ)