Un troisième trimestre difficile pour BASF. Le groupe évalue la cession de la division “Construction Chemicals” (€2.4bn)

Le géant de la chimique BASF a publié hier les résultats relatifs au troisième trimestre de l’année. Le chiffre d’affaires du groupe de Ludwigshafen a augmenté de 8% par rapport au Q3 2017, en atteignant le niveau de €15.6bn avec un EBIT de €1.47bn (14%). Ce qui toutefois a inquiété les investisseurs est le fait que le groupe a enregistré une grave chute des ventes de produits liés à l’industrie de l’automobile, de laquelle le groupe dépend beaucoup. Le management de BASF a en outre déclaré que les résultats ressentent aussi de l’effet négatif lié à la guerre commerciale en cours entre les USA et la Chine. Les investisseurs ont enregistré il y a quelque jour de déclarations similaires de l’autre grand groupe chimique allemand Covestro, dont le business lié au polyuréthane ressent fortement de l’affaiblissement du marché de l’automobile.

Il est important de rapporter en outre que BASF a déclaré que ses analystes sont en train d’évaluer d’options stratégiques pour la partie “Construction Chemicals” c’est-à-dire de produits pour l’industrie de bâtiment, dont la profitabilité ne semble être plus en ligne avec celle du groupe. La division a généré en 2017 un chiffre d’affaires de €2.4bn et elle embauche environ 7000 employés.

(Source BASF)