Une extraordinaire croissance du chiffre d’affaire généré par les immunothérapeutiques Keytruda de Merck & Co. et Opdivo de BMS

Cette semaine les deux grandes entreprises de l’immunothérapie Merck & Co. et Bristol-Myers Squibb ont rapporté les résultats financiers relatifs au troisième trimestre. Les deux groupes ont annoncé de résultats généraux très différents entre eux, Merck en fait a un peu déçu les investisseurs, tandis que BMS a montré de résultats, qui ont été au-delà des attentes. Les deux entreprises ont toutefois mis en évidence une augmentation considérable des ventes pour leurs respectifs blockbuster immunothérapeutiques: Keytruda de Merck & Co. a enregistré une augmentation des ventes de 80% vs Q3 2017 et le chiffre d’affaires a atteint $1.88bn, Opdivo de BMS a vu le volume de ventes arriver à $1.79bn, c’est-à-dire 42% de plus de la valeur rapportée dans le Q3 2017.

Merck & Co. a rapporté un bénéfice net de $1.95bn, c’est-à-dire $56m en moins du Q3 2017, ce qui est un résultat bien au-dessus des attentes des analystes. Les ventes ont augmenté de 4.5% à $10.79bn, mais les attentes étaient de $10.88bn. Le management a revu légèrement en pire les estimations pour l’année en cours et cela a causé la chute du titre qui a perdu 3% en quelques minutes toute de suite après l’annonce.

Totalement différent c’est le trimestre de BMS, qui a amélioré les prévisions pour l’année en cours et cela a poussé le titre de 0.78% et cela aussi parce que les bénéfices dans le troisième trimestre ont doublé par rapport à Q3 2017 et le chiffre d’affaires a augmenté de 8% à $5.69bn.