Une impasse pour le marché M&A des unités Consumer Health

Le marché est riche d’opportunités pour les entreprises qui veulent élargir leur portefeuille dans le secteur  Consumer Health avec une acquisition. Pour le moment celles qui vendent sont l’allemande Merck KGaA, qui envisage de céder sa division Consumer Health pour €4bn, et Pfizer, qui veut céder son unité Consumer Health pour $20bn. Beaucoup d’analystes en outre croient que prochainement il y aura une révolution pour la JV entre GSK et Novartis, qui s’appelle “GlaxoSmithKline Consumer Healthcare” qui vaut environ €32bn et dont GSK possède 63.5% et qui pourrait en acquérir toute la propriété. Le considérable nombre d’opportunités toutefois a fait chuter les prix de vente et en fait il y a quelque jour le quotidien allemand FAZ a rapporté que Merck KGaA difficilement arrivera à vendre sa division pour €4bn, ce qui correspond à une évaluation de 20x l’EBITDA. Toutefois il faut rappeler que en 2014 Bayer a payé $14.2bn, c’est-à-dire un multiple 21xEBITDA pour la partie OTC de Merck & Co.

Dans les deux derniers jours Pfizer a perdu  ses deux importants bidder GSK et ReckittBenckiser à cause du prix de vente élevé imposé par le groupe américain, qui maintenant se voit obligé à prendre en considération une spin off de la division et non une simple cession. En décembre 2015 Boehringer Ingelheim avait cédé à Sanofi sa partie Consumer Health pour €6.7bn c’est-à-dire 3.5x chiffre d’affaires.
(Source FAZ)