Van Narasimhan, le CEO de Novartis, explique les motivations qu’il y a derrière la réduction de 2100 emplois

Le nouveau CEO de Novartis Vas Narasimhan aujourd’hui a accordé une longue interview au quotidien suisse Basler Zeitung. L’interview a concerné presque uniquement la réduction d’environ 2100 emplois annoncée il y a deux jours par le management de la multinationale suisse. Vas Narasimhan a déclaré que pour lui et son nouveau management team était clair depuis le début que l’unité Novartis Technical Operations, avec ses 28000 employés en 66 sites distribués en 26 pays, était trop grande et qu’elle devait être restructurée, donc l’annonce est une conséquence directe de cette première analyse. Le manager indien-américain a aussi déclaré que malgré $10 milliards de profit, son groupe doit améliorer l’EBITDA, qui maintenant est de 30%, tandis que la moyenne du secteur pharmaceutique est d’environ 35%. Le but de 35% de EBITDA, selon Narasimhan, peut être atteint déjà d’ici 2022.

Novartis continuera à être très présente en Suisse, en fait malgré le très grand programme de restructuration, 10% de la main d’œuvre de Novartis travaille en Suisse et la Suisse augmentera ultérieurement son importance après que le transfert du siège de Alcon des USA à la  Suisse sera achevé. Novartis s’attend toutefois du soutien de la part de la politique suisse pour pouvoir maintenir la Suisse attirante et compétitive.
(Source Basler Zeitung)