VBL Therapeutics dans quelque heure perd 64% de sa valeur après de résultats décevants de Phase-III

L’israélienne VBL Therapeutics a perdu 64% de sa valeur quelque heure après l’annonce que sa thérapie expérimentale VB-111 en combinaison avec bevacizumab (Avastin) n’est pas résulté meilleure de la seule bevacizumab (Avastin) dans le trial clinique de Phase-III Globe conduit sur les patients avec le glioblastome (cancer du cerveau).  Récemment VBL Therapeutics avait annoncé un accord de commercialisation avec la japonaise NanoCarrier pour VB-111, qui autrait dû apporter dans les caisses de la jeune entreprise israélienne environ $100m.

(Source VBL Therapeutics)