Vers l’industrialisation de la digestion enzymatique du PET

Le chercheur John McGeehan de l’University of Portsmouth, a publié un article avec son équipe sur le Proceedings of the National Academy of Sciences dédié à la modification génétique faite sur l’enzyme “PETasi”. La PETasi est un enzyme qui est capable de catalyser la digestion du polyetéréphtalate d’éthylène (PET) des bouteilles pour de boissons en acide mono(2-idrossietil)téréphtalique(MHET). L’enzyme est sécrété par le bactérie Ideonella sakaiensis 201-F6 qui avait été découvert en 2016 dans un établissement de recyclage de bouteilles de PET à Sakai au Japon. Le problème du I. sakaiensis est que la digestion a lieu trop lentement pour pouvoir être appliquée au niveau industriel et pour cela l’équipe de scientifiques a déterminé la structure de l’enzyme (XRD) pour pouvoir effectuer la modification de l’enzyme pour lui permettre de marcher à une temperature supérieur à 70°C et donc de en augmenter sa productivité. La prochaine étape maintenant est le transfer des modifications sur l’enzyme dans le bactérie pour pouvoir industrialiser le processus.

(Source PNAS)