Voilà comment AkzoNobel peut se défendre de la tentative d’acquisition de la part de PPG

Akzo Nobel a les instruments pour se protéger de la tentative d’acquisition de la part de l’américaine PPG. L’un de ces instruments sont les priority shares qui possède la fondation AkzoNobel, qui en fait donnent le droit à la fondation de choisir le board du groupe et les membres de l’organisme de contrôle. Cela signifie qu’au cas d’acquisition PPG n’aurait pas d’influence sur le board et cela rendrait le groupe hollandais beaucoup moins attirant. Auparavant la fondation avait déclaré de vouloir recourir à cette possibilité seulement si c’était absolument nécessaire. Autrement AkzoNobel peut redistribuer les actions (10-20% du total) aux actionnaires proches des intérêts des shareholders actuels . En effet toutefois ces mesures seraient temporaires et serviraient seulement à gagner du temps pour le développement d’une stratégie de défense. Entretemps l’un des actionnaires les plus importants du groupe, Henderson Global Europe, qui possède des actions pour €150m, a demandé au board de négocier avec PPG. (Source Het Financieele Dagblad)