Voilà qu’est-ce qu’on peut s’attendre de Vas Narasimhan, le prochain CEO de Novartis

Le Neue Zürcher Zeitung aujourd’hui a publié un long article dédié au prochain nouveau chef de Novartis, Vas Narasimhan, dans lequel est décrite brièvement sa carrière professionnelle en tant que consultant McKinsey à highflyer de Novartis. Dès que Narasimhan connait bien le R&D de Novartis tout le monde s’attend une radicale accélération dans l‘implémentation de nouveaux projets de recherche. En outre il est très probable qu’il sera mis un frein à la dépense pour les études cliniques; Novartis en fait a en cours bien 500 études cliniques et une optimisation des processus pourrait apporter à une économie de 10%-25%. Narasimhan s’est exprimé plusieurs fois en faveur de la technologie CAR-T qui se propose comme la thérapie la plus couteuse –et peut-être aussi la plus efficace- pour le traitement des cancers. L’objectif semble celui de fixer le prix autour de 50000 euros par traitement et de soigner au moins 10000 patients par an avec un chiffre d’affaires de $5bn. Dans l’article toutefois sont aussi fournis certains détails sur sa vie privée: Narasimhan, 41 ans, est marié avec une consultante McKinsey et a 2 enfants. Sa mère est ingénieur et son père est un chimiste et dans les années 1950 a travaillé en Suisse pour Ciba pour revenir ensuite en Inde.

(Source NZZ)